Vous êtes ici

Habitats des milieux aquatiques

 

 

Dans le site Natura 2000 Loue Lison, les habitats aquatiques d'intérêt communautaire, sont les milieux associés aux eaux courantes comme la Loue, le Lison et certains de leurs affluents.

 

Rivières des étages planitaires à montagnards avec végétation à Renoncules flottantes (Ranonculion fluitantis)

 

DESCRIPTION DE L’HABITAT

L’habitat englobe toutes les communautés fluviatiles d’eaux plus ou moins courantes, avec ou sans Renoncules, ainsi que les groupements de mousses -bryophytes- aquatiques (qui apparaissent dès les sources).

Globalement, tout les cours de la Loue et du Lison et la plupart de ses affluents sont concernés par cet habitat, qui s’apparente aux rivières à Truite et à Ombre de première catégorie piscicole.

Cetaines formations de mousses aquatriques et formations de tuf sont très importantes dans le fonctionnement des écosystèmes aquatiques dans la mesure où ils servent de lieu de ponte et de croissance des jeunes stades de nombreux organismes de la petite faune de fond, et notamment certaines larves d’insectes à haute valeur patrimoniale, elles même nourriture de base de la faune piscicole.

L’ensemble des habitats aquatiques (galets et graviers de divers diamètres, formations de tuf...) est nécessaire au développement harmonieux des espèces d’intérêt communautaire recensées sur la Loue (Chabot, Lamproie de Planer, Blageon, Apron et Ecrevisse à pieds blancs), espèces qui sont toutes en régression nette à très nette.

Potentiel biologique de la Loue :

De la zone à truite moyenne à la zone à ombre, les conditions écologiques de ce cours d’eau karstique (fort débit, minéralisation élevée) déterminent des potentialités salmonicoles fortes dès la source.

Les apports d'eau froides depuis les exsurgences et résurgences (froidières), permettent de conserver ces potentialités salmonicoles, en s’éloignant de la source, alors que le débit augmente fortement.

Actuellement, de nombreux indices montrent une érosion sensible des potentiels biologiques, et en particulier une régression et/ou disparition des espèces de poissons les plus sensibles.

 Valeur patrimoniale :

- Habitat d’intérêt communautaire,

- Habitat d’extension linéaire présentant une valeur patrimoniale et biologique très élevée,

- Espèces patrimoniales associées : Apron (Zingel asper) (An.II), Chabot (Cottus gobio) (An.II), Lamproie de Planer (Lampetra planeri) (An.II), Blageon (Leuciscus souffia) (An.II), Toxostome (Chondrostoma toxostoma) (An.II), Ecrevisse à pieds blancs (Austropotamobius pallipes) (An.II).

 Etat de conservation :

 - Etat de conservation sur le site : moyennement favorable en liaison avec une dégradation progressive de la qualité des eaux.

 Risques - Menaces potentielles :

- Dégradation progressive de la qualité des eaux,

- Modification des écoulements d’étiage et de crue,

- Aménagements hydrauliques et hydroélectriques,

- Loisirs non contrôlés liés aux sports d’eaux vives.